Faire de l’hydromel

 

Bah voui, parmi mes proches, familles, amis, tout le monde n’aime pas forcément la bière. J’ai beau essayer de leur faire aimer, enseigner qu’il n’y a pas que les lagers industrielles, il y aura toujours des irréductibles. Et moi ça me frustre, j’ai l’impression qu’ils sont par conséquent exclus de ce monde, cette culture, et récemment de cet esprit home made artisanal.

Je suis tombé au fil de recherches d’infos sur le brassage amateur sur une page qui expliquait comment faire de l’hydromel. Et franchement, ce serait vraiment con de pas essayer vu la simplicité de la chose, et tenter de convertir mes irréductibles…

Alors, tu prends du miel, environ 250g de miel pour 1l d’eau (pour moi, on était à environ 4,8kg de miel pour 17l d’eau), tu fais bouillir ta flotte, tu coupes le feu. Pendant que ca refroidit (le miel s’altère fortement avec la chaleur, qui n’a jamais fait noircir son rôti en le mettant au four à 180 badigeonné de miel et ressorti un truc pas appétissant du tout ni même avec le moindre gout de miel….?), tu peux faire faire des trucs à tes gosses. Moi j’ai fais réhydrater mes levures par mon gamin.

Ensuite, il suffit de mélanger le miel à l’eau bouillie. Oui, c’est tout…

 

hydromel brasserie-19

 

On attend d’arriver à température de fermentation (mes levures sont actives entre 15 et 30°C, j’ai ensemencé vers 35°C avec ma crème vaillamment préparée par mon gosse).

Et c’est parti pour un mois de fermentation a température ambiante. Il fait chez moi environ 22°C, donc la dame-jeanne trône en ce moment sur mon parquet.

 

Le produit sera fini dans trois semaine aujourd’hui, je penses scinder tout ça (presque 20l) et trois parts, en embouteiller tel quel une partie, un dry hopper une seconde, et faire macérer des trucs dans la troisième (fruits, épices, je sais pas encore, je cherches un truc bien girly pouffiasse pour les meufs un peu cliché).

A toute!

Publicités